urps médecin

Siège social LILLE

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

Antenne AMIENS

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

CONTACTEZ-NOUS

Vacances

Conseils aux voyageurs

Plusieurs pays européens interdisent certaines destinations à leurs ressortissants.

En France, aucune interdiction officielle n’a été prise.

Néanmoins, en tant que professionnels de santé, vous pouvez inviter vos patients à différer leur voyage de loisirs vers des pays où le virus circule de manière active ou à privilégier d’autres destinations dans l’immédiat.

Dans tous les cas, à leur retour, il est conseillé de réaliser un test RT PCR dès leur arrivée en France et à J+8.

Dans l’attente des résultats, ces patients doivent veiller à limiter leurs contacts et à appliquer de manière stricte les mesures barrière (distanciation, lavage des mains et port du masque).

Réalisation de tests RT-PCR dans les aéroports

(7 août – Source : ARS)

Pour limiter les risques d’importation de COVID 19, des mesures de contrôle sanitaire sont appliquées aux frontières depuis le 30 juillet.
Une instruction ministérielle du 30 juillet définit 3 catégories de pays : pays très rouges, pays rouges, pays verts. Le classement des pays dans les différentes catégories est susceptible d’évoluer.

  • Pour les pays verts, l’accès est libre.
  • Pour les pays rouges, les frontières sont fermées et une dérogation de transport est nécessaire, le test RT PCR est recommandé avant départ.
  • Pour les pays très rouges, les frontières sont fermées et une dérogation de transport est nécessaire. Le test RT PCR est nécessaire avant l’entrée sur le territoire français.
    • Depuis le 1er août, les voyageurs de 11 ans et plus en provenance de l’Afrique du Sud, Koweït, Qatar, Israël, Brésil, Pérou, Serbie, Algérie, Turquie, Madagascar, Inde, Oman doivent être en mesure de présenter un prélèvement RT PCR négatif datant de moins de 48h. Sinon ils doivent réaliser un test RT PCR à leur arrivée à l’aéroport. A la descente de l’avion, les voyageurs sont dirigés vers un poste sanitaire permettant la réalisation d’un test RT PCR. Pour les voyageurs en provenance ces pays qui refuseraient la réalisation du test, les Préfets ont la possibilité de prendre des mesures de quarantaine.
    • Pour les voyageurs en provenance des Etats-Unis, des Emirats arabes unis, Bahreïn, Panama, ils doivent présenter à l’embarquement le résultat de test RT PCR négatif datant de moins de 72 heures.

Dans la région, les aéroports de Lille Lesquin et de Beauvais sont concernés.  Les tests ont démarré le 1er août à Beauvais, la reprise des vols sur ces destinations est prévue à partir du 16 août pour l’aéroport Lille Lesquin.

Séjour DOM-TOM / Corse et dépistage
Séjours DOM-TOM et dépistage

(9 juillet – Source : Assurance Maladie)

Par arrêté du 8 juin 2020 relatif aux mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, un dépistage a été mis en place pour les voyageurs en provenance de la métropole et à destination de Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin, Saint Barthélemy et de la Réunion (Guyane et Mayotte ont été exclus du dispositif).

  • Le protocole sanitaire mis en place se déroule comme suit :
    • dans les 72h avant le départ, le voyageur réalise un test RT-PCR dans un laboratoire de son choix : il présentera soit la prescription médicale obtenue de son MT soit son billet d’avion ou autre justification de réservation de vol
    • dans 7 jours après son arrivée sur le territoire ultramarin il réalise un nouveau test RT-PCR dans les mêmes conditions. Si le test est négatif, la quatorzaine pourra être allégée.

Le prélèvement peut être effectué dans : un laboratoire, cabinet du médecin, « drive », domicile du patient (y compris EHPAD)
Le prélèvement peut être effectué par : médecin, biologiste, IDEL ou infirmier salariée d’un laboratoire de biologie médicale + les étudiants en médecine et en soins infirmiers (sous réserve de certaines conditions).

  • Concernant la facturation :
    • si le patient est adressé par son MT et dispose donc d’une prescription : la facturation se fait dans le cadre habituel avec transmission d’une feuille de soin électronique comportant le numéro d’AM du prescripteur et le NIR du patient
    • si le patient n’a pas de prescription médicale de son MT, la présentation du billet d’avion vaut prescription.

La facturation se fera avec une transmission d’une feuille de soin électronique comportant cette fois soit le numéro d’AM du MT (ou du médecin désigné par le patient d’il n’a pas de MT) soit si le patient n’est pas ne mesure de désigner un médecin le numéro d4AM générique prescripteur AM 29199143 8, ET le NIR du patient s’il est connu (sinon le numéro suivant 1 55 55 55 CCC 023).

Par ailleurs, la loi de fin d’état d’urgence sanitaire, dès son entrée en vigueur (au plus tard le 10 juillet) et jusqu’au 30 octobre 2020, devrait rendre obligatoire le test avant départ pour se rendre dans les territoires d’Outre-mer et la quarantaine à l’arrivée sera supprimée. Cette information est à confirmer dès la publication officielle de ladite loi.

L’état d’urgence sanitaire étant prolongé en Guyane et à Mayotte, à ce jour, l’entrée sur le territoire reste subordonnée à un motif familial ou professionnel impérieux, compte tenu de la circulation active du virus. Les voyageurs arrivant dans ces territoires demeurent soumis à une quatorzaine stricte.

Départ en Outre-mer ou en Corse - Conduite à tenir bilan médical et virologique

Conduites A Tenir concernant le bilan médical et virologique avant un départ en Outre-mer ou en Corse 

(21 juin – Source : HCSP)

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a été saisi pour recueillir des préconisations sur le dispositif de limitation des entrées qui pourrait être mis en place pour les personnes souhaitant se déplacer vers les Outre-mer d’une part, et la Corse d’autre part. Il en ressort les préconisations suivantes, au 1er juin 2020 :

  • Pour l’Outre-mer : Téléchargez ici le document :
    • Pour les personnes qui se rendent à La Réunion, la Guadeloupe et la Martinique :
      • Ne pas instaurer de consultation médicale ou un test virologique systématique au départ ou à l’arrivée.
      • Adresser un auto-questionnaire à usage personnel avant le voyage et insister sur la nécessité de consulter en cas de signes cliniques évocateurs de Covid-19 avant le départ.
    • Pour les personnes qui se rendent à Mayotte et en Guyane :
      • Se conformer à la décision de restriction aux déplacements essentiels à Mayotte et en Guyane ;
      • Pour les personnes autorisées à se rendre à Mayotte ou en Guyane, d’appliquer les mêmes règles que celles recommandées pour les voyages à La Réunion, à la Martinique ou en Guadeloupe à l’exception du point n°1 en réalisant un test RT-PCR dans les 72 h maximum avant le départ.
  • Pour la Corse : Téléchargez ici le document :
    • Adresser un auto-questionnaire à usage personnel en amont du voyage et insister sur la nécessité de consulter un médecin en cas de signes cliniques évocateurs de Covid-19 avant un départ pour la Corse.
    • Ne pas instaurer de manière systématique une consultation médicale ou la réalisation d’un test virologique à visée diagnostique (RT-PCR ou sérologie de SARSCoV-2) avant le départ ou à l’arrivée.
âge minimal pour tester les enfants par RT-PCR avant un départ en Outre-mer

Pertinence d’un âge minimal pour tester les enfants par RT-PCR avant un départ en Outre-mer

(16 juillet – Source : HCSP)

Le HCSP évalue la pertinence de fixer à 11 ans la limite d’âge pour un dépistage de Covid-19 par RT-PCR pour entrer en Outre-mer.

Afin de contrôler l’épidémie de Covid-19 en Outre-mer, un dépistage par RT-PCR de SARS-CoV-2 réalisé 3 jours avant le départ est exigé à l’entrée de ces territoires à partir du 10 juillet 2020. Les situations épidémiologiques en Guyane et à Mayotte se distinguent de celles de la métropole, de la Guadeloupe, de la Martinique et de La Réunion du fait d’une circulation importante du SARS-CoV-2 et d’une tension sur l’offre de soins. Ainsi, il importe pour ces 2 départements, de veiller à ne pas aggraver la situation sanitaire par l’arrivée de voyageurs porteurs du SARS-CoV-2 pouvant impacter la situation épidémique et la tension sur l’offre de soins ou de voyageurs indemnes de Covid-19 mais à risque de formes graves en cas d’infection sur place.

Le HCSP recommande pour les enfants qui se rendent dans les départements d’Outre-mer de :

  • ne pas rechercher le SARS-CoV-2 par RT-PCR s’ils ont moins de 11 ans pour l’entrée dans les départements des Antilles, de la Guyane, de La Réunion et de Mayotte ;
  • fortement déconseiller, pour ceux ayant des facteurs de risque de gravité de Covid-19, un séjour dans les territoires d’Outre-mer où l’épidémie n’est pas contrôlée.

Cet avis concerne les enfants venant d’un autre département français mais les mêmes recommandations devraient s’appliquer pour toute personne arrivant dans les territoires d’Outre-mer, quel que soit son point de départ.

Retour des français de l’étranger et quarantaine

(16 juillet – Source : Ministère)

Mise à jour du 07/07/2020 : les personnes arrivant depuis l’un des pays suivants : Australie, Canada, Corée du sud, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Thaïlande, Tunisie, Uruguay ne font plus l’objet des restrictions motivées par la prévention du risque lié à l’épidémie de Covid-19 pour leur entrée sur le territoire métropolitain.

Cette liste fera l’objet d’une actualisation régulière, au minimum tous les 15 jours, en lien avec nos partenaires européens, en tenant compte de la recommandation du Conseil de l’Union européenne, de l’évolution de la situation sanitaire et du respect de la réciprocité.

En-dehors de ces pays, les voyageurs en provenance de l’extérieur de l’espace européen, se voient remettre à leur arrivée sur le territoire national, une information sur les conditions dans lesquelles une éventuelle quatorzaine volontaire peut être effectuée au domicile de leur choix ou, le cas échéant, dans une structure d’hébergement adaptée.

Il est fait appel au civisme et au sens des responsabilités des voyageurs pour mettre en œuvre les précautions sanitaires recommandées par les autorités.

Les restrictions à l’entrée sur le territoire mises en œuvre aux frontières intérieures de l’espace européen (États membres de l’Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, sont levées à compter du 15 juin 00h00. Il n’y a pas de quatorzaine en provenance de ces pays.

Jusqu’à nouvel ordre, les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, quelle que soit leur nationalité, quel que soit le moyen de transport, sont invités à effectuer une quatorzaine volontaire.

Cliquez ici plus d’informations

Loisirs

Consultez la page Loisirs