urps médecin

Siège social LILLE

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

Antenne AMIENS

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

CONTACTEZ-NOUS

Pharmacie

Réassort vaccins contre la grippe

(26 octobre – Source ARS)

Le volume de vaccins vendus en une semaine depuis le début de la campagne équivaut quasiment au volume vendu le 1er mois de campagne 2019-2020.

Une rupture des stocks a été constatée dans 10 à 20% des officines selon les départements. Un réapprovisionnement est prévu du 26 octobre au 16 novembre (3,8 millions au total). Le stock État sera mobilisé mi-novembre.
Solutions Hydro Alcooliques (SHA)
Renouvellement des traitements chroniques

(17 avril – Source Legifrance)

L’arrêté du 1er avril 2020 permet aux pharmaciens d’assurer la continuité des soins pour les traitements chroniques prescrits sur des ordonnances renouvelables, même si elles sont arrivées à échéance, et ce, jusqu’au 31 mai 2020.

Le renouvellement des traitements de substitutions aux opiacés est également possible mais la délivrance reste sur 28 jours maximum, y compris pour la méthadone sous forme de sirop. Les pharmacies d’officine dont l’officine est mentionnée sur la prescription peuvent, après ACCORD ECRIT  (pour les médicaments stupéfiants ou relevant du régime des stupéfiants) du prescripteur, dispenser, dans le cadre de la posologie et des modalités de fractionnement initialement définies par le prescripteur, un nombre de boîtes par ligne d’ordonnance garantissant la poursuite du traitement.

Par dérogation, le prescripteur peut assortir l’accord écrit d’une nouvelle prescription ? s’il estime nécessaire une adaptation de la posologie.

 

Arrêté du 14 avril 2020 :

Concernant les prescriptions de soins infimiers à expiration,  l’infirmier peut poursuivre dans les conditions prévues par la prescription initiale, les soins suivants jusqu’au 11 mai 2020 : les soins en rapport avec une ALD, les soins nécessitant la prescription de dispositifs médicaux, le suivi de la prise médicamenteuse pour les patients atteints de troubles psychiatriques et de troubles cognitifs, pour un patient en situation de dépendance temporaire ou permanente, le prélèvement biologique de surveillance d’une pathologie chronique.

 

Concernant les produits ou prestations prescrits par ordonnance renouvelable dans le cadre d’un traitement chronique, à titre exceptionnel, le pharmacien d’officine, le prestataire de services ou le distributeur de matériel peut délivrer, jusqu’au 11 mai 2020, dans le cadre de la prescription initialement prévue, un volume de produits ou de prestations garantissant la poursuite du traitement jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.

 

 

(19 mars – Source URPS Pharmaciens et Legifrance)

Les arrêtés des 14 et 19 mars 2020 permet aux pharmaciens d’assurer la continuité des soins pour les traitements chroniques prescrits sur des ordonnances renouvelables, même si elles sont arrivées à échéance, et ce, jusqu’au 31 mai 2020.

Il n’y a plus de notion d’ordonnance renouvelable pour cette procédure exceptionnelle, le pharmacien doit juste s’assurer d’un historique de 3 mois de traitement.

Ce renouvellement ne peut être assurée pour une période supérieure à 28 jours, en respectant votre posologie et vous devez en être informé par le pharmacien.

Le renouvellement des hypnotiques, anxiolytiques est également possible.

Le renouvellement des traitements de substitutions aux opiacés est également possible mais la délivrance reste sur 28 jours maximum, y compris pour la méthadone sous forme de sirop. Les pharmacies d’officine dont l’officine est mentionnée sur la prescription peuvent, après accord du prescripteur, dispenser, dans le cadre de la posologie et des modalités de fractionnement initialement définies par le prescripteur, un nombre de boîtes par ligne d’ordonnance garantissant la poursuite du traitement.

Nous avons insisté auprès de l’URPS Pharmaciens sur la nécessité de tracer les renouvellements de traitements pour informer les médecins libéraux, même a posteriori si ce n’est pas possible de les informer directement du fait de la gestion de la crise sanitaire.

La dispensation doit obligatoirement être imprimée au dos de l’ordonnance.

 

(15 mars)

Eu égard à la situation sanitaire, dans le cadre d’un traitement chronique, à titre exceptionnel, lorsque la durée de validité d’une ordonnance renouvelable est expirée et afin d’éviter toute interruption de traitement préjudiciable à la santé du patient, les pharmacies d’officine peuvent dispenser, dans le cadre de la posologie initialement prévue, un nombre de boîtes par ligne d’ordonnance garantissant la poursuite du traitement jusqu’au 31 mai 2020.
Le pharmacien en informe le médecin. Sont exclus du champ d’application du présent article les médicaments stupéfiants ou auxquels la réglementation des stupéfiants est appliquée en tout ou partie conformément à l’arrêté du 5 février 2008 susvisé.

Les médicaments dispensés en application des dispositions du présent article sont pris en charge par les organismes d’assurance maladie, dans les conditions du droit commun, sous réserve que ces médicaments soient inscrits sur la liste des spécialités remboursables prévue au premier alinéa de l’article L. 162-17 du code de la sécurité sociale

Restriction de délivrance du paracétamol

(17 avril – Source Legifrance)

L’arrêté du 14 avril 2020 limite, jusqu’au 11 mai 2020, la dispensation de spécialités composées exclusivement de paracétamol, en l’absence d’ordonnance, à deux boîtes pour les patients déclarant présenter des symptômes(fièvre ou douleurs) et une boîte dans les autres cas. Le nombre de boîtes dispensées est inscrit au dossier pharmaceutique nonobstant l’absence d’ordonnance.

La vente par internet des spécialités composées exclusivement de paracétamol, d’ibuprofène et d’acide acétylsalicylique (aspirine) est suspendue.