urps médecin

Siège social LILLE

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

Antenne AMIENS

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

CONTACTEZ-NOUS

Isolement / Sortie d’isolement

Arrêts de travail

Consultez la page Arrêt de travail

 

Spécificités soigants (contacts, asymptomatiques et symptomatiques)

Consultez la page Arrêts de travail

Principes généraux isolement

(22 octobre – Source : Assurance Maladie)

Vous devez isoler vos patients qui doivent surveiller leur état de santé et respecter les mesures barrières s’ils sont :

  • testés positif à la Covid-19 ;
  • symptomatiques en attente d’être dépistés ;
  • identifiés comme une personnes ayant été en contact avec un malade (appel par le contact tracing Assurance Maladie ou ARS) en attente d’être dépisté ;
  • testés négatif  mais le(la) patient(e) vit sous le même toit qu’une personne malade ;
  • testés négatif mais personnes contact à risque de covid ;

Le point sur… la levée d’isolement

(Source : HCSP – mise à jour du 08/11/2020)

Suite à vos questions, nous vous rappelons les critères de levée d’isolement figurant dans le rapport relatif à l’actualisation de la prise en charge des patients atteints de Covid-19 du HCSP (Haut Conseil pour la Santé Publique), dernière version valide datant du 23/07/2020, p190-191 :

Cas confirmés

(19 septembre)

Afin de faciliter le suivi des personnes atteintes de covid-19 :

Isolement des cas confirmés

Le Conseil Scientifique propose de réduire et d’harmoniser les durées d’isolement et de quarantaine pour les cas confirmés de Covid19 et leurs personnes contacts à risque.

Le Conseil Scientifique indique en effet que l’isolement est un des piliers de la lutte contre la dissémination du SARS-CoV-2 et permet, s’il est bien réalisé et accepté, de réduire le risque de contamination secondaire à partir d’un cas index et de maitriser les chaînes de transmission. Pour cela, cette mesure nécessite d’être non seulement claire et simple, mais aussi adaptée aux risques, sans excès.

(3 octobre – Source : Ministère, DGS)

Sur les recommandations du Conseil Scientifique (avis N°9 du 3 septembre 2020), pour assurer une meilleure observance de la mesure d’isolement qui n’est efficace que si elle est bien réalisée et acceptée, sous réserve qu’elle soit non seulement claire et simple, mais aussi adaptée aux risques et sans excès, il a été décidé d’alléger et d’harmoniser à compter de ce jour les durées d’isolement et de quarantaine des cas confirmés de Covid-19 non hospitalisés et non immunodéprimés et des personnes contacts à risque. 

Chez un cas confirmé symptomatique non immunodéprimé et non hospitalisé

La durée d’isolement est portée à 7 jours à partir de la date de début des symptômes (s’il y a encore de la fièvre au 7e jour, l’isolement est maintenu jusqu’à 48h après la fin de la fièvre).

Chez un cas confirmé asymptomatique

La durée d’isolement est également de 7 jours à partir de la date de prélèvement du test positif (si la personne développe des symptômes, l’isolement est prolongé d’une durée de 7 jours à partir de la date des débuts des symptômes).

Le port rigoureux du masque chirurgical pour les cas, le suivi scrupuleux des mesures d’hygiène de la distanciation physique pendant la semaine qui suit la levée de l’isolement est nécessaire pour les cas et les personnes contact à risque. 

Ils doivent également éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave.

Pour informer vos patients, vous trouverez les documents nécessaires sur le site du ministère de la santé ou en téléchargement sur la page Pour vos patient

Quels critères de levée d'isolement

(Source : HCSP – mise à jour du 08/11/2020)

Synthèse :

Les patients ambulatoires pauci-symptomatiques peuvent avoir des charges virales aussi élevées que les patients symptomatiques, et leur réponse humorale peut être différée en comparaison aux patients hospitalisés avec forme grave.

Il n’existe pas de valeur seuil de charge virale en deçà de laquelle l’absence de transmission puisse être affirmée.

Il est important de rappeler que la détection d’ARN viral du SARS-CoV-2 ne signifie pas infectiosité, sauf en cas d’isolement de virus cultivable à partir des échantillons. Le HCSP a pris connaissance de l’actualisation des recommandations de l’ECDC (European Centre for Disease Prevention and Control, Agence de l’Union Européenne), des critères de levée de confinement des CDCs (Centers for Disease Control and Prevention) des États-Unis, de l’Allemagne (Robert Koch Institut –17/04/2020), et du Royaume-Uni.

Cas contacts

(3 octobre – Source : Minsitère, DGS)

Isolement des cas contacts

Le Conseil Scientifique propose de réduire et d’harmoniser les durées d’isolement et de quarantaine pour les cas confirmés de Covid19 et leurs personnes contacts à risque.

Le Conseil Scientifique indique en effet que l’isolement est un des piliers de la lutte contre la dissémination du SARS-CoV-2 et permet, s’il est bien réalisé et accepté, de réduire le risque de contamination secondaire à partir d’un cas index et de maitriser les chaînes de transmission. Pour cela, cette mesure nécessite d’être non seulement claire et simple, mais aussi adaptée aux risques, sans excès.

Chez une personne contact à risque

La période de quarantaine est allégé de 14 jours à 7 jours en cas de test RT-PCR négatif à 7 jours du dernier contact avec le cas (pour les membres du foyer qui ne sont pas séparés du cas, la durée d’isolement est de 7 jours à partir de la date de guérison du cas.

Le port rigoureux du masque chirurgical pour les cas, le suivi scrupuleux des mesures d’hygiène de la distanciation physique pendant la semaine qui suit la levée de l’isolement est nécessaire pour les cas et les personnes contact à risque. 

Ils doivent également éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave.

Pour informer vos patients, vous trouverez les documents nécessaires sur le site du ministère de la santé ou en téléchargement sur la page Pour vos patient

(19 septembre)

Le Conseil Scientifique propose de réduire et d’harmoniser les durées d’isolement et de quarantaine pour les cas confirmés de Covid19 et leurs personnes contacts à risque.

Le Conseil Scientifique indique en effet que l’isolement est un des piliers de la lutte contre la dissémination du SARS-CoV-2 et permet, s’il est bien réalisé et accepté, de réduire le risque de contamination secondaire à partir d’un cas index et de maitriser les chaînes de transmission. Pour cela, cette mesure nécessite d’être non seulement claire et simple, mais aussi adaptée aux risques, sans excès.

Les consignes d’isolement diffèrent selon les situations :

  • Si l’on présente des symptômes ou si les symptômes apparaissent pendant les 7 premiers jours de l’isolement, il faut se faire dépister immédiatement et rester isolé jusqu’au résultat du test. Les consignes à suivre ensuite dépendront du résultat ;
  • Si l’on ne présente pas de symptômes, on doit rester isolé et attendre au moins 7 jours après le dernier contact avec la personne malade avant de faire le test. Si le test est positif, on doit contacter son médecin qui adaptera la durée et les consignes d’isolement en fonction ;
  • Si l’on n’a pas de signes mais que l’on vit sous le même toit qu’une personne malade du Covid-19, il faut se faire dépister immédiatement, dès la prise en charge du cas confirmé, et rester isolé en attendant les résultats du test. Un second test est à réaliser à J7 après la date de guérison du cas confirmé.

Dans tous les cas de figure, la fin de la période de quarantaine doit s’accompagner par le port rigoureux du masque et le respect strict des mesures barrières et de la distanciation physique durant les 7 jours suivant la levée de la mesure.

Dans l’état actuel des connaissances, les critères retenus recommandés par le HCSP pour autoriser la levée de confinement d’un patient cas confirmé de Covid-19 sont les suivants :

Sortie du domicile (sortie d’isolement)

(Source : HCSP – mise à jour du 08/11/2020)

Patients avec forme ambulatoire de Covid-19 ou forme justifiant une hospitalisation hors réanimation :

  • au moins 48 heures après disparition de la fièvre.
    • Précision URPS Médecins : il n’est donc plus demandé 48h sans fièvre ni symptôme mais uniquement sans fièvre ;
  • ET au moins au 8ème jour après le début des symptômes (à défaut après la première RT-PCR positive);
  • ET application pendant les 7 jours suivants soit 14 jours au total des mesures barrières renforcées (celles recommandées pour la population générale + masque chirurgical et non un masque tissu/barrière), Hygiène Des Mains, distanciation physique renforcée) en cas de sortie avant ce délai de 14 jours.

 

Patients avec immunodépression ou forme grave d e Covid-19 ayant justifié une hospitalisation en réanimation :

  • au moins 48 heures après disparition de la fièvre vérifiée par une température rectale inférieure à 37,8°C en l’absence de toute prise d’antipyrétique depuis au moins 12 heures) ET nette amélioration de l’état respiratoire définie par un besoin en oxygène inférieur ou égal à 2L/mn pour maintenir une SaO2au repos supérieure ou égale à 95 %;
  • ET au moins au 10ème jour après le début des symptômes (à défaut, après la première RT-PCR positive);
  • ET application pendant les 14 jours suivants, des mesures barrières renforcées (masque chirurgical, HDM, distanciation physique).
Transfert de patients avec Covid-19 en secteur de soins de suite et réadaptation gériatrique

(Source : HCSP – mise à jour du 08/11/2020)

  • au moins 48 heures après disparition de la fièvre vérifiée par une température rectale inférieure à 37,8°C en l’absence de toute prise d’antipyrétique depuis au moins 12 heures) ET nette amélioration de l’état respiratoire définie par un besoin en oxygène inférieur ou égal à 2 L/mn pour maintenir une SaO2 au repos supérieure ou égale à 95 % ;
  • En respectant un délai total par rapport au début des symptômes (à défaut de la première RT-PCR positive) pour l’application des mesures barrières variable selon le type de secteur.
    • secteur Covid+ pour des patients dont le transfert dans ces secteurs se situe entre J10 et J24 du début des symptômes (ou à défaut de la PCR diagnostique),
    • secteur Covid guéri pour des patients dont le transfert dans ces secteurs se situe à plus de J24 du début des symptômes (ou à défaut de la PCR diagnostique).
      • chambre individuelle ou double, ne dépendant que des comorbidités, et notamment neuro-cognitives, du patient,
      • si le patient est capable de suivre les consignes, une formation à la FHA lui est donnée,
    • sorties de chambre possibles avec masque chirurgical pour le patient s’il l’accepte et FHA à chaque fois qu’il entre ou sort de sa chambre,
    • rééducation motrice hors chambre possible avec masque chirurgical et FHA,
    • activités et repas en groupe possibles avec distanciation sociale d’au moins un mètre entre chaque patient).
Patients atteints de Covid-19 (RT-PCR positive) mais asymptomatiques

(Source : HCSP – mise à jour du 08/11/2020)

7 jours révolus (9 jours en cas d’immunosuppression) après la première RT-PCR positive sauf, si nécessité, pour les personnes bénéficiant d’une dérogation professionnelle pour permettre la continuité des soins (personnels soignants et non soignants des établissements de santé et ESMS, personnels des officines, tous les professionnels de santé libéraux)