urps médecin

Siège social LILLE

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

Antenne AMIENS

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

CONTACTEZ-NOUS

Parce qu’il faut bien en rire

Pour garder le moral et l’énergie nécessaires, il sera indispensable que vous puissiez, de temps en temps, prendre de la distance par rapport à la situation sanitaire exceptionnelle que nous vivons.

Nous avons donc créé cette rubrique afin que vous puissiez décompresser.

N’hésitez pas à nous communiquer les vidéos et illustrations qui vous ont fait sourire ces dernières semaines. Nous alimenterons ainsi la rubrique afin que vous puissiez aussi partager avec vos confrères un peu de légèreté dans une période difficile.

– Savez-vous que le variant Travolta donne toujours de la fièvre, mais seulement le samedi soir, 
– Alors que le variant Suisse reste neutre, quel que soit le test PCR, antigénique ou sérologique. 
– Pour le Bordelais, pas de souci, on a les Médoc. 
– Le variant Normand est difficile à prévoir : « p’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non ». 
– Cependant que le variant Belge serait redoutable, ça finit généralement par une mise en bière. 
– Ne craignez plus le variant Chinois, il est cantonné. 
– Par contre, le variant SNCF arrivera plus tard que prévu. 
– Contrairement aux apparences, le variant du Bénin serait grave voire dangereux. 
– En ce qui concerne le variant Italien, vous en prenez pour Milan. 
– On parle de l’émergence d’un variant Colombien, mais il semblerait que ce soit de la « poudre » aux yeux. 
– Vivement l’arrivée du variant Jamaïcain, ça va détendre l’atmosphère mondiale. 
– S’agissant du variant Moscovite, c’est un méchant ViRusse. 
– Pour sa part, le variant Corse s’attrape au bouleau et il est transmis par l’écorce. 
– Le premier symptôme du variant Breton, c’est quand on commence à entendre le loup, le renard et la belette chanter.   
– Le variant Français du Covid existe déjà, mais il est en grève !

Le déconfinement

Approches ludiques pour appréhender les gestes barrières

Les exemples à suivre :

Les exemples à ne pas suivre :

Vous culpabilisez parfois d’être obligé de faire garder vos enfants, dites-vous bien que la continuité pédagogique n’est pas une sinécure

C’est parfois difficile de se dire qu’il faut aller travailler en période de confinement, dites-vous bien que le confinement peut avoir ses limites

Vous êtes prioritaires aux caisses donc pour vous pas de pénurie

Et si avec tout ça vous n’avez pas retrouvé le sourire