urps médecin

Siège social LILLE

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

Antenne AMIENS

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

CONTACTEZ-NOUS

Cardiologie

Insuffisance Cardiaque Chronique : Recommandations HAS

Le 2/11/2020, la HAS a actualisé ses « Réponses rapides dans le cadre de la Covid-19 – Suivi des patients ayant une insuffisance cardiaque chronique » pour  le suivi des personnes non symptomatiques de COVID-19, atteintes d’insuffisance cardiaque chronique.

Ces réponses rapides visent à assurer la continuité de la prise en charge des patients atteints d’insuffisance cardiaque.

Ces réponses rapides sont élaborées sur la base des connaissances disponibles à la date de leur publication, elles sont susceptibles d’évoluer en fonction de nouvelles données.

L’essentiel :

  • Réponse rapide n°1 : Les patients atteints d’insuffisance cardiaque chronique sont à risque de développer une forme sévère de COVID-19.
  • Réponse rapide n°2 : Les consignes sanitaires devront être strictement respectées et les sorties à l’extérieur limitées au maximum afin de réduire le risque de COVID-19. Ces recommandations s’appliquent à toutes les personnes vivant avec patients atteints d’insuffisance cardiaque (conjoint, etc.). Elles impliquent de limiter tous les moments en endroit clos où les patients sont obligés de retirer leur masque en présence de personne ne vivant pas quotidiennement avec eux (repas, etc.…).
  • Réponse rapide n°3: Les patients atteints d’insuffisance cardiaque chronique doivent bénéficier dès que possible de la vaccination antigrippale.
  • Réponse rapide n°4 : Dans le cadre du suivi habituel, la continuité des soins sera assurée par le médecin généraliste ou le cardiologue en privilégiant la téléconsultation. Toutefois, il est recommandé d’avoir une consultation par an au minimum en présentiel auprès de son cardiologue.
  • Réponse rapide n°5 : Lors de la consultation, le médecin traitant ou le cardiologue interrogera le patient sur les symptômes évocateurs d’insuffisance cardiaque, l’accès aux traitements habituels, l’observance du traitement, la vaccination anti grippale, le respect des règles hygiéno-diététiques et les facteurs de risque de décompensation cardiaque.
  • Réponse rapide n°6 : Une modification du traitement peut être décidée en téléconsultation par le médecin traitant ou le cardiologue en fonction des symptômes retrouvés lors de l’interrogatoire.
  • Réponse rapide n°7 : Le médecin traitant ou le cardiologue peut être amené à réaliser une consultation en présentiel à tout moment s’il le juge nécessaire.
  • Réponse rapide n°8 : Une dyspnée, une toux, une fièvre, des frissons, des courbatures, une perte de l’odorat ou une perte du gout peuvent être liés à la COVID-19 : au moindre doute, un test de dépistage doit être effectué et le risque de décompensation cardiaque doit être évalué.
  • Réponse rapide n°9 : L’hydroxychloroquine ne doit pas être utilisée chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque. Son efficacité n’a pas été démontrée dans le traitement de la COVID et peut être responsable d’un allongement du QTc.
Syndrome coronarien chronique : Recommandations HAS

Le 20/11/2020, la HAS a actualisé ses Réponses rapides dans le cadre de la Covid-19 – Suivi des personnes atteintes de syndrome coronarien chronique. Ces réponses rapides visent à assurer la continuité de la prise en charge des patients avec syndrome coronarien chronique en période épidémique, avec ou sans infection à COVID-19.

Ces réponses rapides sont élaborées sur la base des connaissances disponibles à la date de leur publication, elles sont susceptibles d’évoluer en fonction de nouvelles données.

L’essentiel :

  • Réponse rapide n°1 : la coronaropathie est un facteur de risque de formes sévères de COVID-19.
  • Réponse rapide n° 2 : la survenue brutale des symptômes suivants nécessite un appel au 15 : douleurs thoraciques prolongées ou plus fréquentes, dyspnée, palpitations, sensation de malaise prolongé, qu’ils soient ou non accompagnés de fièvre.
  • Réponse rapide n° 3 : toute modification modérée de la symptomatologie chez un coronarien connu nécessite dans tous les cas une consultation rapide. L’infection à Covid-19 peut en être à l’origine.
  • Réponse rapide n° 4 : le traitement médicamenteux de fond doit être maintenu (en particulier anti-agrégant plaquettaire et antihypertenseur), qu’il y ait ou non un COVID-19.
  • Réponse rapide n° 5 : le contrôle des facteurs de risque cardiovasculaire doit être poursuivi.
Cardiologie pédiatrique et congénitale : Recommandations

Concernant les IEC, ARA 2 :

La Fédération Française de Cardiologie recommande fortement aux praticiens et aux patients à ne pas interrompre ces traitements anti-hypertenseurs, car il n’y a pas de preuve ni de données cliniques ou scientifiques solides qui suggéreraient que les IEC ou les ARAII devraient être suspendues en cas d’infection par le Covid.

=> Donc pas de changement de traitement IEC ou ARA2, et pas de recommandation pour changer ses habitudes de traitement.