urps médecin

Siège social LILLE

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

Antenne AMIENS

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

CONTACTEZ-NOUS

Retraite du médecin

Un sujet complexe qui demande du temps

Lors de la constitution de sa retraite, de nombreuses questions se posent : À quel âge la prendre ? Combien vais-je toucher ? Que dois-je faire de mes dossiers ? Ici, vous trouverez les informations qui vous serons utiles pour bien la préparer.

Documents et informations complémentaires nécessaires à la constitution de votre dossier de retraite

Déclaration en vue de l’affiliation

Tout docteur en médecine exerçant à titre libéral et inscrit à l’Ordre en France, doit être affilié à la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) et ce dès le mois qui suit le début de son activité.

Fiche rappel

Je souhaite prendre ma retraite : Quelles démarches dois-je effectuer ?

Constituer sa retraite, vos cotisations

Les trois régimes de retraite

Régime de base :

  • Fonctionne en points et en trimestre d’assurance.
  • Cotisation calculée en fonction des revenus nets (à N-2 puis régularisation à N+2).
  • Basé sur un revenue forfaitaire pour les premières années.

Régime complémentaire vieillesse :

  • Fonctionne en points.
  • Cotisation proportionnelle aux revenus N-2 (sans régularisation).
  • Cotisations non dues les 2 premières années d’exercice (sauf si > 40 ans).

Régime des Allocations supplémentaires vieillesse (ASV) :

  • Fonctionne en points.
  • Pour les médecins conventionnés.
  • Composé d’une part forfaitaire et d’une part proportionnelle de 0,25% des revenus N-2 (5 PSS* max) ou sur base forfaitaire pour les 2 premières années.
  • Secteur 1 prise en charge au 2/3 par les caisses maladie (secteur 2 : pas de prise en charge).
* Le Plafond de la sécurité sociale (PSS) détermine, notamment, les cotisations des régimes de base, complémentaire, ASV et invalidité-décès. Il est de 3 086 € par mois pour un montant annuel de 37 032 €.

Les autres régimes

Le régime de prévoyance :

Il s’agit du régime de l’invalidité-décès :

La cotisation (selon revenus N-2) comporte trois classes :

  • Classe A : R < 1 PSS
  • Classe B : 1 PSS > R < 3 PSS
  • Classe C : R ≥ 3 PSS

Le régime générale CARSAT (ex CRAM) :

Le régime général concerne la part salariée de l’activité, qu’elle soit effectuée dans le privé ou le public. Un relevé de carrière vous sera envoyé.

Les petits boulots de début de vie d’étudiant peuvent vous rapporter des trimestres validés.

Caisses complémentaires – IRCANTEC et/ou ARGICARRCO :

En tant qu’ancien agent des hôpitaux (externat, internat ou vacataire), vous
avez droit à une retraite complémentaire de l’IRCANTEC.

Pendant la période des stages étudiants (externes) rémunérés, les hôpitaux n’ont pas toujours cotisé à l’IRCANTEC. Des points peuvent cependant être rachetés.

Si vous avez été salarié du régime général, votre employeur a peut-être
cotisé à une caisse de retraite complémentaire (ARGIC ou ARRCO).

Compléter sa retraite

De nombreuses solutions peuvent vous permettre de compléter votre retraite.

 

Contrat Madelin

Dans le cadre de la loi Madelin, vous pourrez avoir un régime complémentaire de retraite par capitalisation. Réservé aux travailleurs non salariés, il permet de déduire du revenu imposable les cotisations versées et s’adresse donc aux personnes soumises à l’impôt :

Sur le bénéfice industriel et commercial (BIC) artisans et commerçants,

Sur le bénéfice non commercial (BNC) professions libérales et affiliées au régime obligatoire maladie et vieillesse des travailleurs non salariés (non agricoles), ainsi que les gérants non salariés de sociétés, les associés de sociétés de personnes et les associés uniques d’EURL relevant de l’article 62 du CGI.

Il existe 3 types de contrats Madelin :
1. Mono-support,
2. Multi-supports,
3. En points.

D’autres possibilités de compléter votre retraite

L’épargne (Plan d’épargne retraite populaire (PERP), assurance vie, Plan d’épargne en actions (PEA), Plan d’épargne collectif pour la retraite (PERCO), etc. L’investissement immobilier, etc