urps médecin

Siège social LILLE

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

Antenne AMIENS

118 BIS RUE ROYAL
59000 LILLE
Tel : 03 20 20 20 20

CONTACTEZ-NOUS

Equipements de Protection Individuels (EPI)

👉🏻 Recette masque du CHRU de Lille 

(3 avril)

http://www.nord.gouv.fr/Actualites/Covid-19-Le-CHRU-met-a-disposition-le-cahier-des-charges-du-masque-GARRIDOU

Devant la pénurie, le CHRU de Lille a élaboré une recette de masques chirurgicaux en tissu pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Ce masque en tissu lavable et réutilisable, baptisé Garridou®, peut être reproduit car le CHRU a décidé de mettre à disposition son cahier des charges, sans contrepartie. La condition première posée à ce partage sans contrepartie est le respect d’un engagement de production solidaire. Le Garridou® doit donc être fabriqué, distribué et mis à disposition à prix coûtant « pour les hôpitaux publics et les établissements de santé engagés dans la crise ».

Le masque GARRIDOU® ne remplace pas les masques à usage unique, c’est un dispositif complémentaire. Ses qualités testées permettent cependant d’assurer une filtration particules très satisfaisante, dans les deux sens, pour les particules 3µm. Il a par contre une perméabilité à l’air moins grande qu’un masque papier, ce qui est normal. Le modèle actuel est en perfectionnement continu grâce aux premiers retours utilisateurs. Les tests se poursuivent, de nouveaux assemblages de tissus sont étudiés afin d’améliorer le confort et de faciliter l’approvisionnement en matières premières. Une mise à jour du cahier des charges pourra être proposée prochainement.

Pour toutes questions sur ces masques (y compris pour récupérer la fameuse recette), le contact est le suivant : covid.garridou@chru-lille.fr

👉🏻 Nouvelle livraison de masques dans les Hauts-de-France 

(30 mars – Source : ARS Hauts-de-France)

En complément de la livraison du stock Etat en cours d’acheminement dans les officines, une deuxième livraison de masques est en cours dans les officines de pharmacie (200 000 FFP2 et 100 000 chirurgicaux) grâce au stock de l’ARS. Il permettra notamment d’assurer une continuité au cas où le stock Etat prendrait quelque délai dans sa livraison.

Un mail sera adressé aux pharmacies pour leur préciser la distribution suivante (habituelle) :

  • Médecins, biologistes médicaux et IDE : 18 masques par semaine et par professionnel (dont 6 masques FFP2 maximum par semaine dans le strict respect des indications et selon les disponibilités) ;
  • les internes exerçant en ville peuvent également bénéficier de masques : 18 masques par semaine et par professionnel (dont 6 masques FFP2) ;
  • Pharmaciens : 18 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel ;
  • Sages-femmes : 6 masques chirurgicaux par semaine et par sage-femme ;
  • Masseurs-kinésithérapeutes : 6 masques par semaine et par professionnel (dont 2 masques aux normes FFP2 maximum par semaine dans le strict respect des indications et selon les disponibilités) pour la réalisation des actes prioritaires et non reportables.

👉🏻 Livraison en cours de masques

(27 mars – Source : DGS-urgent du 27/03/20)

Une livraison en masques de protection a été réalisée la semaine dernière auprès des officines (message DGS-Urgent n°2020-INF-15 en date du mercredi 18 mars 2020) afin d’approvisionner les professionnels de ville et de répondre à leurs besoins a minima pour les 2 prochaines semaines.
Un nouvel envoi de masques chirurgicaux et FFP2 aux officines vient d’être réalisé via les grossistes répartiteurs pour une livraison au cours de la semaine prochaine et correspond à la dotation hebdomadaire prévue pour les professionnels de ville.

En ce qui concerne la distribution de ces derniers, les modalités seront les suivantes :

18 masques par semaine et par médecin, quelle que soit sa spécialité (dont 6 masques FFP2 maximum par semaine dans le strict respect des indications et selon les disponibilités). Ne tardez pas, il n’y a pas de hiérarchie dans la délivrance aux différentes professions.

Sont exclus les chirurgiens-dentistes bénéficiant d’une organisation spécifique pour leur permettre d’assurer les soins urgents, et les services d’aide et de soins à domicile et les prestataires de services et distributeur de matériels qui sont désormais approvisionnés par un autre circuit.

Comme vous pouvez le constater, les patients ne sont toujours pas destinataires des masques. Les masques en tissu (a minima sur la recette du CHU de Grenoble), même si moins protecteurs, peuvent donc toujours être indiqués pour ces derniers lors de vos consultations, afin de renforcer votre protection.

Par ailleurs, tant qu’il reste mentionné « selon les disponibilités », nous vous invitons à ne pas jeter vos masques afin que vous puissiez éventuellement les réutiliser en cas de pénurie afin de vous assurer une protection minimum.

👉🏻 Dons de masques réceptionnés par ARS

(25 mars – 15h : Modifications des modalités de retrait des masques en pharmacies que nous vous avons diffusées ce matin)

Suite à un afflux massif dans les pharmacies relais, avec parfois des pressions très importantes sur les pharmaciens, les consignes de réapprovisionnement ont dû être changées.

Vous ne devez plus vous rendre directement dans les pharmacies relais dont la liste avait été fournie mais voir à nouveau votre pharmacien de proximité qui aura récupéré les masques dans les pharmacies relais et qui en assurera la délivrance. Il ne pourra pas en être délivré directement dans les pharmacies relais sauf bien sûr pour les professionnels de proximité de ces pharmacies.

Par ailleurs, les quantités livrées ont été inférieures à ce qui avait été annoncé et certains masques n’ayant pas les qualités requises ne pourront pas être délivrés.

Le passage de toute la France en zone rouge ouvre l’accès aux masques à tous les professionnels de santé et apparentés, identifiés comme prioritaires, ce qui accentue la pénurie.

Nous n’avons aucune vue dans l’immédiat sur une livraison ultérieure sur les stocks d’Etat et les dotations complémentaires étaient un ‘one shot’.

Le masque chirurgical ou FFP2 devient, partout, un bien précieux qui doit être économisé et, dans la mesure du possible, réutilisé.

Aussi, nous vous renouvelons les conseils consistant à ne pas jeter vos masques et à alterner en fonction du nombre de masques, toutes les 4h avec 3 masques par exemple. Plus l’attente sera longue, moins le virus sera présent sur le masque mais vous ne serez pas aussi bien protégé qu’avec un masque neuf. Il faut veiller à ne toucher que les élastiques ou les cordons de votre masque. En cas de contact avec la face externe de celui-ci, frictionner vos mains au SHA ou réaliser un lavage de mains efficace.

👉🏻 Approvisionnement en masques

(18 mars – 15h)

Des officines ont été approvisionnées ce 18/03 en masques FFP1, les autres devraient suivre.

Afin d’assurer un gestion optimale des stocks, les pharmaciens ont reçu des consignes (Lien vers les recommandations) précises quant à la répartition de ces masques, notamment :

  • pour les médecins généralistes et IDE : 18 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou aux normes FFP2 selon les indications et les disponibilités, et le choix du professionnel ;
  • pour les médecins spécialistes : 18 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou aux normes FFP2 selon les indications et les disponibilités, dans les seules zones d’exposition à risque soit l’Aisne, l’Oise et la Somme).

Nous sommes pleinement conscients du problème d’approvisionnement en FFP1 ET FFP2 qui a été immédiatement relayé à l’Agence Régionale de Santé. Nous cherchons activement une solution pour permettre aux médecins et aux professionnels de santé de répondre aux demandes de soins des patients. Sans équipement, les professionnels de santé seront contraints d’exercer leur droit de retrait et de fermer leur cabinet. En cette période de crise, la question de l’équipement, en masques notamment, est un souci majeur pour tous les professionnels de santé.  Nous avons d’ailleurs décidé de nous en faire l’écho au travers d’un communiqué de presse dont nous espérons qu’il sera entendu. (Lien vers le communiqué de presse).

Le CHRU de Lille connaissant également la même pénurie de masques, leurs services sont en train de tester un modèle de masque cousu qui pourrait présenter les mêmes propriétés que les masques actuels en cas de nécessité. Résultats espérés pour la fin de la semaine.

Dans cette attente, et en cas de pénurie de masques, nous pouvons cependant vous relayer ces informations utiles mais non validées officiellement :

  • si vous ne disposez d’aucun masque : le port de n’importe quel autre masque sera toujours préférable (BTP, tissu, sport, etc.) mais ne vous assurera en aucun cas la même sécurité qu’un masque FFP1 (les masques en tissu sont 4x plus poreux par exemple).
  • ne pas exposer les masques à une source de chaleur : si le virus n’aime pas la chaleur,  celle-ci détériore également le matériel et diminue son étanchéité.
  • s’il vous reste quelques masques : ne pas les jeter et alterner en fonction du nombre de masques, toutes les 4h avec 4 masques par exemple. Plus l’attente sera longue, moins le virus sera présent sur le masque mais vous ne serez pas aussi bien protégé qu’avec un masque FFP1 neuf.
  • ne toucher que les élastiques de votre masque. En cas de contact avec la face externe de celui-ci, frictionner vos mains au SHA ou réaliser un lavage de mains efficace.
  • L’élimination du masque doit se faire avec beaucoup de précaution

👉🏻 Utilisation des masques (FFP2 ou chirurgicaux) au-delà de la date de péremption

(10 mars)

Les masques périmés resteraient efficaces s’ils ont été conservés dans les conditions préconisées par l’OMS, à savoir un stockage dans une zone sèche et ventilée à température ambiante (entre 15 et 25°C).

Néanmoins de rapides vérifications sont à effectuer avant utilisation :

  • Vérification de l’intégrité des conditionnements par contrôle visuel;
  • Vérification de l’apparence (couleur d’origine) du masque par contrôle visuel;
  • Vérification de la solidité des élastiques et de la barrette nasale de maintien du masque ;
  • Essai d’ajustement du masque sur le visage.